L'immobilier à Caraman
25 juin

Votre agence immobilière Lanta fait le point sur l’achat d’un bien immobilier dans le cadre du mariage !

Couple discutant avec un agent immobilier

C’est la saison des mariages ! De nos jours, beaucoup de couples sont parfois déjà parents ou propriétaires d’un logement avant de se marier, mais si ce n’est pas votre cas, votre agence immobilière de Lanta vous donne quelques conseils pour acheter à deux, dans le cadre du mariage, dans les meilleures conditions, car, acheter un bien immobilier en étant marié a bien des avantages. Vous allez vite comprendre pourquoi.

Les banques sont plus généreuses avec les couples mariés
Forcément, elles prennent moins de risque avec un couple marié qu’avec un couple en union libre. Acheter à deux suppose aussi que les risques sont partagés. Les banques accordent donc des conditions plus avantageuses aux couples mariés qui décident d’acheter un bien immobilier. C’est pourquoi, à deux, on achète souvent son prêt immobilier moins cher : le taux d’intérêt est moins élevé.

Évidemment, acheter à deux se fait dans le cadre d’un contrat de mariage ou non. Si aucun contrat de mariage n’a été fait devant notaire, c’est le régime de la communauté réduite aux acquêts qui s’applique par défaut. Ce régime règle 80 % des mariages. Vous achèterez donc sous le régime de la communauté de biens. Ce qui signifie en commun, à 50/50. Le logement sera donc à vous deux. Si vous divorcez, chacun en aura la moitié. À vous de le revendre au mieux ! Si l’un d’entre vous a toutefois un apport plus conséquent, rien ne vous empêche de le mentionner dans l’acte de vente. Si un jour, vous divorcez et vous revendez ce bien immobilier, il en sera tenu compte.

Si vous vous mariez sous le régime de la séparation de biens, le logement sera présumé indivis, c’est-à-dire détenu pour moitié par chacun des époux. Vous pouvez néanmoins au moment de l’achat déterminer le partage que vous souhaitez. De cette façon, en cas de séparation, chacun repartira avec ce qui a été décidé quelques années auparavant !

O.D. / Bazikpress © goodluz

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée